Rejointoyage de façade : prix et fonctionnement

joints bien faits

Des joints bien faits déterminent non seulement l’aspect d’une façade mais aussi dans une large mesure la pérennité de cette façade. Des fissures et des déchirures dans le jointoiement peut occasionner des problèmes d’humidité, mais également d’autres problèmes. Il est donc important de réaliser le rejointoyage pour assurer l’étanchéité d’une façade. Ce guide parle en outre du fonctionnement et des frais du rejointoyage.

Combien coûte le rejointoyage de façade ?

Le rejointoyage de façade est l’un des travaux d’entretien périodique utile qu’il faut effectuer pour garantir l’étanchéité d’une façade. Il est en particulier réalisé pour protéger une ancienne façade contre les infiltrations d’humidité. Les dépenses à envisager pour rejointoyer une façade dépendent avant tout de son état.

Le prix de rejointoyage d’une façade

L’intervention d’un professionnel est indispensable pour le rejointoiement de façade. Parcourez ce site : www.castermanronald.be pour trouver votre expert. Les travaux nécessitent par ailleurs des compétences précises et la maîtrise de toutes les techniques de jointement.

Le prix de rejointoiement d’une façade oscille en moyenne entre 40 et 60 euros par mètre carré, installation comprise. Pour un mur en pierre, le prix de rejointoiement est un peu plus élevé par rapport au coût de rénovation d’une façade en briques. A noter qu’en neuf, le rejointoyage d’une façade coûtera en général entre 20 et 25 euros du mètre carré, pose comprise.

De quoi dépend le prix de rejointoyage d’une façade ?

Le prix de rejointoyage de façade est déterminé en fonction du type de projet et le modèle de façade. Pour établir son devis, le façadier considère plusieurs facteurs et examine de manière minutieuse la façade. De façon générale, le coût à prévoir pour rejointer sa façade dépendra des éléments suivants :

  • Les prestations à effectuer,
  • La surface de la façade,
  • L’état du mur de la façade,
  • L’accessibilité du chantier.

Si la façade est particulièrement endommagée, l’idéal serait de profiter de l’opération pour effectuer un ravalement de façade complet. Les travaux supplémentaires à effectuer sur la façade pourraient ainsi maximiser le budget total de l’opération.

Rejointoyage de façade : méthode et préparation

On débute le rejointoyage le plus souvent en retirant les joints usés. On essaie en plus de retirer les mauvais joints érodés plus profondément que possible sans mettre en péril la maçonnerie. Ensuite, il s’agira de ravaler toute la façade de manière à ce que tout l’encrassement, toute la poussière et tous les joints soient retirés.

Il est important de faire le travail préparatoire avec le plus de précision possible. Il faut en effet veiller à ce qu’il n’y ait aucun risque que les nouveaux joints puissent se détacher après un certain temps. Dès que le mur est propre, on peut maintenant débuter avec la pose du mortier de joint.

Quel mortier de joint utiliser pour effectuer le rejointoyage ?

Utiliser un mortier de joint correct est toujours important. La composition du mortier de joint passe par des exigences auxquelles le mortier de joint doit se conformer. Lorsque les proportions de ciment, de chaux et de sable sont changées, il est possible d’atteindre plusieurs types de dureté.

Afin de faire usage de plusieurs techniques de joint, on peut créer douze types de joint environ. Quelques exemples sont le joint plat, le joint creusé, saillant, tamponné et crêté. Le joint plat et fermé est plus utilisé pendant les habitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *