Installations électriques : ce qu’il faut respecter

installation éléctrique

Quand on effectue une installation électrique, il est important d’être extrêmement soucieux, car manipuler de l’électricité ne se fait pas à la légère. Cela va sans dire que la création d’un circuit électrique requiert des connaissances techniques. Encore faut-il connaître les méthodes ainsi que la mise en place.

Règles de base à ne pas négliger

D’emblée, des règles de bases sont de rigueur en termes d’installation électrique notamment stipulées par la norme NF C 15 – 100. Cette dernière détermine et conduit les installations électriques dans le but d’offrir un meilleur confort, mais surtout une sécurité des occupants ainsi que des biens. De plus, elle accède de se garantir de bonne progression et d’une totale sécurité en électricité, aussi bien dans les équipements, le matériel et les matériaux.

L’installation électrique nécessite l’intervention d’électriciens professionnels. Ce n’est pas seulement des tâches d’électricité bricolés seraient éventuellement synonymes de complications, pouvant entraîner une consommation électrique accrue, mais ils seraient également porteurs d’un danger certain pour l’homme et ses équipements.

Un bon réseau électrique doit posséder obligatoirement un disjoncteur de branchement ou disjoncteur différentiel efficace, une prise de terre de qualité qui évacue les fuites de courant vers le sol, un tableau de répartition équipé en coupe-circuits ou disjoncteurs divisionnaires, des conducteurs en bon état et en section selon les besoins de l’habitation.

Par ailleurs, une installation électrique comprend également différents éléments comme un compteur, un tableau, un interrupteur différentiel ou encore un contacteur.

Conseils pour éviter des accidents pendant l’installation

La construction des canalisations électriques nécessite un repère ou des installations avant de trouer dans un mur ou un plafond. De plus, il est impérativement interdit de toucher à des installations avec les mains mouillées ni les pieds. Pour épurer ou restaurer un appareil électrique, il faut toujours le débrancher. Si la consommation électrique est anormalement élevée, faites appel à un électricien ou à un fournisseur d’énergie pour effectuer un contrôle.

Certaines anciennes procédures sont aujourd’hui revues. Face à la connexion des luminaires qui sollicite dorénavant un support dcl (dispositif de connexion luminaire) quand par le passé le luminaire était directement relié aux fils sortant du plafond via un bornier à vis. Enfin, on ne doit absolument pas hésiter à contribuer avec un technicien pour évaluer et ménager régulièrement l’installation.

C’est sur la base d’un rapport de l’observatoire nationale de la sécurité électrique que les experts ont bloqué, ce rapport indiquant que plus des deux tiers des installations électriques de plus de 15 ans présentaient des risques. Le respect des normes électriques notamment pour le cas particulier de la salle d’eau ou de bain, qui, de nature humide, est un endroit sensible pour un circuit électrique.

On doit au moins compter la présence d’un dispositif différentiel de sensibilité qui est incarné par l’interrupteur différentiel 30 mA. Compter également la présence d’un appareil général de coupure principal, sans oublier aussi la présence de disjoncteurs divisionnaires permettant d’éviter les phénomènes de surintensité. Enfin, la présence d’une liaison équipotentielle principale et d’une liaison équipotentielle supplémentaire pour la salle de bain.